La zone de confort, c’est tout un monde : un endroit où l’on se sent bien, à l’aise, mais où la routine se fait parfois sentir. 5 astuces pour en sortir dans cet article.

1. Identifier sa zone de confort

En se posant simplement la question : ai-je envie de plus, ai-je envie de quelque chose de différent ?
La zone de confort n’est pas forcément la même selon les pans de vie, et ses limites peuvent être différentes. Une zone de confort personnelle n’est pas similaire à une zone de confort professionnelle et affective. Parfois, il se peut que ces différentes facettes de votre vie se côtoient. Il est donc utile de définir avec précision sa zone de confort, pour en appréhender les limites, et apercevoir ce qui se cache derrière.
Pour certains, sortir de leur zone de confort peut signifier prendre la parole en public, quand pour d’autres ce sera de s’inscrire à un marathon. Il y a autant de zones de confort qu’il y a d’individus. À vous d’identifier la vôtre.

2. Connaître ses valeurs

Sortir de sa zone de confort, ce n’est pas s’oublier ou renier qui l’on est. C’est être davantage soi, en osant plus.
Les valeurs (je vous en parlerai bientôt dans un article dédié) constituent votre squelette psychique. C’est quelque chose d’essentiel, de fondamental pour vous, qui prend toujours la forme d’un nom commun. Cela peut-être l’amour, la liberté, la famille, l’indépendance, l’engagement … En identifiant vos valeurs, vous pouvez mettre en place des actions qui sont en accord avec elles, et donc avec vous. Et sortir de votre zone de confort en restant la même personne.

3. Oublier ses croyances et ses préjugés

Ah, les croyances et les préjugés ! Bien souvent, ils sont hérités, et assimilés à une vérité générale. Voici quelques exemples : « je suis ronde, je ne peux pas mettre de jupe », « je suis une femme, je dois m’occuper plus de la maison », « un homme doit être viril », « de toute façon, ça ne me ressemble pas », « je n’en suis pas capable ».
Chacun d’entre nous avons notre lot de croyances, parfois ancrées tellement profondément en nous qu’on ne s’en rend même plus compte. Cependant, une croyance peut être limitante : elle freine votre évolution.
Adopter un regard neutre sur une situation, c’est se prémunir de l’effet de la croyance limitante. En prenant du recul et en objectivant les choses, vous vous mettez dans de meilleures conditions pour réussir.

4. S’autoriser à rêver

Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité

Antoine de Saint-Exupéry

Rêver, c’est se projeter sans contrainte et sans limite. En s’autorisant à rêver, on se focalise sur ce qui fait vibrer, ce qui permet de se sentir vivant, en toute liberté. Et si le rêve est « pollué » par une peur ou une croyance, on revient au point précédent.

5. Mettre en place le changement

Sortir de sa zone de confort, c’est vouloir du changement dans sa vie. Et pour l’obtenir, il faut le provoquer. Plutôt que de se trouver des excuses pour rester dans sa zone de confort, on met en place des actions qui permettent d’en sortir tranquillement. Rien ne sert de se « jeter à l’eau » en une fois, on prend son temps pour faire chaque jour un pas dans la bonne direction. En planifiant ses actions, on se rend compte du chemin parcouru et de sa propre évolution.

Belle aventure !

Retrouvez chaque mois les actualités et les nouveaux articles de blog dans votre boîte mail !