Je réalise beaucoup de consultations en hypnose concernant la perte de poids. Notre corps porte les stigmates de notre histoire. L’hypnose est un outil qui aide à renouer avec son corps et à faire la paix avec soi-même.

Se délester de ce qui pèse

Le rapport au corps est un sujet vaste, et parfois compliqué. Le corps et l’esprit son intimement liés. Les somatisations et les pertes ou prises de poids sont des preuves de la connexion entre notre cerveau et notre corps. Pour se défendre, se protéger, l’inconscient peut mettre en place des mécanismes efficaces à court terme : grossir pour avoir une « carapace », une « armure » ou un « bouclier », ou maigrir pour devenir « transparent ».
La première étape pour renouer avec son corps est de se délester de ce qui pèse au niveau émotionnel.

Le langage comme porte d’entrée

Au niveau verbal, les signaux d’alertes sont nombreux et peuvent nous aider à faire un lien entre un évènement, un traumatisme ou un état émotionnel avec une importante prise ou perte de poids : « je me sens lourde », « ça pèse sur mes épaules » « j’aimerais être transparente », « ce problème me bouffe la vie ».
En faisant un parallèle entre la prise de poids et son contexte (un changement de vie, un stress, un deuil ou un traumatisme), on comprend mieux pourquoi notre corps a réagi de cette façon. Il s’agit ensuite de traiter l’évènement, puis de faire comprendre à l’inconscient que le mécanisme de défense mis en place (par exemple : manger plus de sucré pour se rassurer) est obsolète et peut être remplacer par une habitude plus saine.

Gare au stress !

Le stress est un facteur déclencheur de fringales et de grignotages. Pour 70% d’entre nous, il fait manger davantage (et pas toujours sain) et coupe l’appétit aux 30% restants. C’est un paramètre à prendre en compte dans la relation au corps, puisque le stress peut être à l’origine de nombreux symptômes physiques (douleurs musculaires, troubles du sommeil, difficultés de digestion, problèmes dermatologiques, etc …).
De nombreuses méthodes peuvent nous permettre de réguler notre stress et d’apprendre à le gérer sereinement au quotidien. Parmi elles : l’hypnose, la sophrologie, la cohérence cardiaque, l’activité physique.


Pour comprendre le stress et parvenir à le réguler, vous pouvez suivre l’atelier en ligne que j’ai créé en cliquant ici.

Au programme de l’atelier :
– Réaliser un bilan personnalisé de votre niveau de stress actuel
– Comprendre les différents mécanismes du stress
– Acquérir des outils efficaces pour le réguler sereinement

Les ressources supplémentaires :
– Un workbook d’exercices de coaching, de psychologie positive et de sophrologie
– Des fichiers audio de sophrologie et d’hypnose

Bénéficiez d’un tarif promotionnel :
39 euros au lieu de 59 euros pour l’atelier « gérer son stress au quotidien », valable jusqu’au 1er juin 2020 inclus.

À la recherche du bénéfice secondaire

« La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. »

Jacques Salomé

Malgré l’équilibre nutritionnel, l’activité physique régulière et l’absence de pathologies, certaines personnes ne parviennent pas à perdre de poids. Dans ce cas, on s’attardera en séance sur la recherche d’un bénéfice secondaire dans le cadre de ce surpoids. Il s’agit d’un avantage que la personne tire inconsciemment de sa situation.
Prenons pour exemple un cas rencontré en séance il y a quelques mois.
Je reçois pour la première fois une jeune femme sportive, qui mange équilibré et en quantité raisonnable, et qui n’a aucun problème de santé connu, malgré des examens médicaux prescrits récemment. Lors de la première consultation, son excellent comportement alimentaire m’interpelle. Et pourtant, elle affiche un IMC en surpoids. C’est à la fin de notre entretien, lorsque je lui demande si elle voit « un inconvénient à atteindre son objectif de poids » (-15 kg), que le bénéfice secondaire émerge. Cette femme a peur de devenir de nouveau attirante pour les hommes en mincissant. Sans prendre en compte ce paramètre et malgré ses habitudes exemplaires, son inconscient « défendait » le bénéfice secondaire et refusait de se délester de son surpoids.

Renforcer la confiance et l’estime

Renouer avec son corps n’est pas qu’une question de poids idéal à atteindre. Pour preuve, de nombreuses personnes sont à la recherche d’un ressenti de « légèreté », veulent « retrouver la forme » ou « se plaire à nouveau » et n’ont pas d’objectif de poids extrêmement précis. En se re-connectant à ses sensations corporelles, on établit une véritable connexion entre le corps et l’esprit. On apprend à avoir confiance en ses sensations, et donc en soi. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je demande à mes clients de ne pas se peser à la maison. Le nombre inscrit sur la balance est un indicateur de progression, pas un ressenti physique. Se peser une fois par mois est suffisant.

« Changer, c’est d’abord changer de point de vue. »

Jean-Bertrand Pontalis

Une question de perception

C’est également une question de perception que l’on a de soi, et du regard que les autres posent sur nous. On est parfois surpris de la réaction de certains : un complexe par lequel on est obsédé peut passer inaperçu aux yeux des autres.
En renforçant la confiance en soi et l’estime, on s’accorde davantage de valeur, on est plus sûr de soi. C’est alors une boucle vertueuse qui se met en place.
Faire la paix avec son corps, c’est commencer à être en paix avec soi-même. Et quelle fabuleuse sensation que de se sentir léger dans son corps et dans sa tête !

Pour en savoir plus sur la nutrition :

Vous pouvez trouver une multitude d’astuces et d’idées repas sur le site : http://www.mangerbouger.fr